C’est le 6 janvier

Aujourd’hui, en Espagne, c’est le jour du Rois Mages. Ces Rois, qui nous rendent visite les nuits du 5 janvier pour nous laisser nos cadeaux correspondants, et avec eux, le traditionnel Roscón de Reyes (galette de Rois).
Cette mythique sucrerie, qui porte toujours une fève surprise à l’intérieur, est un petit-déjeuner habituel, pendant les fêtes de Rois mages, dans tous les foyers espagnoles.
 
Au contraire à l’idée généralisé, le Roscón de Reyes, n’a aucune relation avec la Nativité et les trois Rois Mages… en réalité, c’est une tradition qui date de l’époque romane, pour la « fête de l’esclave » ou « Roi d’un jour » qui avait lieu à la fin des durs périodes de travaux dans les champs.
 
La fève surprise, qui porte à son intérieur cette galette, viens comme symbole de la bonheur et la prospérité. L’esclave qui trouve « sa chance » était exclut de travailler ce jour là et profiter « comme un Roi ».
Après, cette fête est passé à se célébrer le 6 janvier grâce aux français, qui utilisaient cette galette pour la traditionnelle fête infantil « Le Roi du Fève ».
 
La tradition est arrivée en Espagne à travers la dynastie de Bourbon, pour se faire après envoyer en Amérique. C’est, concrètement, à travers de Felipe V de España « le Brave », oncle du Roi de France Louis XV « le Bien-Aimé », qui nous avons adapté cette tradition dans notre pays pour la convertir, ainsi, en fête très populaire jusqu’à nos jours.